Diete du coureur


Le soda et les pâtisseries ne sont pas idéales d'un point de vue diététique mais apportent de nouvelles saveurs, appréciables pendant une journée d'effort, selon l' Institut du Bien-être, de la Médecine et du Sport.Pendant chacune des étapes du Tour de France 2015, comme chaque année, un coureur va brûler entre 6 000 et 9 000 calories.Ils enchaînent ensuite avec un plat riche en glucides, par exemple une omelette avec du riz, ou des pâtes.Lorsque je conseille le sirop d'agave (qui contient plus de 90% de fructose) c'est juste pour passer à un produit naturel (qui lui peut avoir le label bio).Mais voilà la mélasse et sa richesse en vitamines et sels minéraux file en fumée par ce processus de cristallisation !Au petit-déjeuner, les coureurs commencent généralement par un jus d'orange puis une boisson chaude (café ou thé).(excepté le fructose qui lui provient du raffinage de fruit…moins bien de l’hydrolyse de l’amidon de mais) Et le sucre vergeoise ou la cassonnade. Même si vous l'achetez dans les épicerie bio, JAMAIS vous ne trouverez du fructose en poudre bio pour une raison simple : il doit subir un process de raffinage (l’hydrolyse de l’amidon de mais) qui donc interdit le label bio !Cette fois on est avec du pur jus de canne, séché par cuisson puis réduit en poudre après refroidissement. Tous les autres sucres du commerce dérivent directement de ces trois sucres de références.Selon la faim, ils peuvent ajouter un tartine de pain avec de la confiture, voire un yaourt.La seule différence vient de la base : vergeoise = sirop de betterave cristallisé. LE FRUCTOSE EN POUDRE EST UN SUCRE RAFFINE QUI N'EST PAS BIO !Pour faire face à cette dépense d'énergie, il doit porter une attention toute particulière à son alimentation, que ce soit avant, pendant, ou après l'effort.Celle-ci contient également des bidons d'eau mais aussi des boissons sucrées, des gels alimentaires, des pâtes de fruits, des barres de céréales voire des pâtisseries.Pour le repas du soir, pris en général vers 20h30, le menu est assez classique et varie peu durant les trois semaines de compétition : des crudités, des pâtes avec de la viande blanche, du fromage à pâte sèche puis une tartelette ou un flan.Le rythme de la course et la position sur le vélo ne sont pas des conditions idéales pour s'alimenter pendant une étape du Tour de France.

Ils bénéficient aussi d'une musette lors du ravitaillement prévu pendant la course. Il est obtenu par cristallisation du jus de canne à sucre.Les coureurs disposent de bidons composés soient d'eau pure, soit d'eau mélangée avec un sirop de fruits, par exemple de la grenadine.Juste après l'étape, les coureurs disposent de ce que l'on appelle une boisson de récupération (contenant du glucose et des acides aminés) ainsi que de sandwichs.Ce repas doit être ingurgité au pire 3 heures avant la course, afin que la digestion se fasse avant le départ de l'étape.